ORIENTATION ET PRECOCITE

Portfolio

Vous avez dit HPI ?

Vous avez dit HPI ?


Surdoués, Intellectuellement précoces, Zèbres, Haut Potentiel Intellectuel

Surdoués, précoces, zèbres… Autant de termes plus ou moins scientifiques utilisés communément pour décrire des personnes présentant des aptitudes intellectuelles très largement supérieures à la norme. Mais depuis ces dernières années, le consensus sémantique semble enfin se porter sur le terme de Haut Potentiel Intellectuel (HPI). Si tant est que l’intelligence puisse se définir comme la capacité à s’adapter au mieux à son environnement, le terme de haut potentiel intellectuel, qualifiant un ensemble de ressources cognitives de haut niveau, parait plutôt approprié.

De nombreuses descriptions du Haut Potentiel Intellectuel, précises et imprécises, foisonnent dans la littérature clinique. Fanny Nusbaum* évoque deux particularités inhérentes au fonctionnement des HPI :

  • L’individu à Haut Potentiel Intellectuel pense sans arrêt, de manière quasi-compulsive et vitale. Il se questionne, interroge, scanne, filtre, cherche à comprendre, compare, philosophe. Pour cette raison, petits et grands HPI se plaignent que « leur cerveau tourne sans cesse », que « c’est fatiguant », que « ce serait bien de trouver quelque chose pour pouvoir l’arrêter » !
  • L’individu à Haut Potentiel Intellectuel est hypersensible, sur le plan émotionnel et sensoriel. Cette caractéristique lui confère un sixième sens aigu, utile pour prévenir certaines situations ou pressentir l’état émotionnel de leur entourage, mais épuisante dans la surcharge d’informations émotionnelles qu’elle génère.

Mais l’hypersensibilité des HPI n’est pas scientifiquement prouvé.

Pour en savoir plus :

Une psychologue enfant précoce montpellier est utile.

Haut Potentiel Intellectuel