ORIENTATION ET PRECOCITE

Portfolio

qui sont ces précoces ?

Qui sont ces précoces ?


Enfants surdoués

Enfants surdoués, enfants intellectuellement précoces (EIP), enfants à haut potentiel (HPI), enfants zèbres : les termes sont nombreux pour les décrire. Et le consensus sémantique difficile à trouver en France, parce qu’étroitement lié aux difficultés d’établir une définition consensuelle sur l’intelligence.

La définition du haut potentiel intellectuel la plus commune et la plus simple à retenir : un enfant est intellectuellement précoce s’il a un score de QIT standardisé supérieur ou égal à 130. En pratique, cela veut dire que ses capacités de compréhension, de raisonnement, d’abstraction, de mémorisation à long terme sont très largement supérieures à la moyenne.

De nombreuses études scientifiques parlent d’un cerveau « différent » : plus efficace, plus puissant, qui se développe plus vite.

Cette prédisposition intellectuelle amène certains de ces enfants à s’ennuyer fermement à l’école, et parfois tellement s’y ennuyer qu’ils peuvent finir par s’y opposer, la prendre en grippe, la désinvestir totalement, et quand elle ne les angoisse pas, y stagner, s’y endormir, ou s’y faire oublier.

Afin de prévenir l’échec en milieu scolaire, l’Education Nationale a mis en place un dispositif d’accompagnement spécifique des enfants reconnus intellectuellement précoces.

Enfants dotés d’une hypersensibilité ?

Un enfant précoce est aussi un enfant doté de particularités psycho-affectives, même si cette spécificité n’est pas reconnue par les scientifiques.

Les psychologues cliniciens parlent d’un enfant hypersensible, envahi par son affectif, relié au monde par de multiples antennes invisibles, comme s’il était branché sur plusieurs fréquences radio émettant en permanence, sans arrêt possible.

Cette hypersensibilité est souvent prise à tort pour de l’immaturité affective.

Elle est susceptible d’entraîner des peurs et des angoisses extrêmes, mais aussi une compréhension fine des émotions des autres, une grande lucidité, une peur irrationnelle de l’échec et du jugement d’autrui.

Un enfant précoce peut briller, et échouer aussi, incapable de valoriser sa singulière différence et ses capacités hors-normes.

Pour en savoir plus :

  • L’enfant doué, l’intelligence réconciliée de Arielle Adda et Hélène Catroux, Odile Jacob 2003.
  • Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante de Jean-Charles Terrassier, ESF Editeur 2006.
  • Les surdoués ordinaires de Nicolas Gauvrit, PUF 2014.

Une psychologue enfant précoce montpellier est utile.

Précocité intellectuelle